Quand trois regards disciplinaires explorent des rapports parlementaires préparatoires à une loi release_bgk4glhytzg7xajsivvufixltu

by Mélissa Arneton, Adèle Bourdelet, Zineb Rachedi-Nasri

Released as a article-journal .

Abstract

Based on the hypothesis that it is possible to unearth the official representations of institutional productions, this contribution proposes a fresh perspective on the analysis of parliamentary preparatory reports in France. It arises from the interrogations that arose during an interdisciplinary research project (law, sociology, psychology) on the official French institutional representations of special educational needs linked with disability from 1980 to 2011. The Law of 11 February 2005 provides the legal framework for treating citizens with disabilities in French society. Therefore, we focus on Senate and the National Assembly reports. In this contribution, we compare the interpretations generated by traditional analysis methods: (1) textual analysis as it could be used in sociology or in psychology, and (2) inductive analysis as it may be applied in law, which pays close attention to the legal and global context of the report. Our aim is to identify if one of these two methods is more adequate for analyzing the singular object, "parliamentary reports" (these differ from "parliamentary debates" in terms of the form and the actors who build it). This discussion, incorporating several disciplinary voices, propose the relevance and the feasibility of an approach based on combinatory analysis methods in order to report the institutional representations of disabilities in France. Résumé Partant de l'hypothèse qu'il est possible de saisir les représentations officielles à travers la production institutionnelle, cette contribution propose un regard croisé sur l'analyse de rapports parlementaires français préparatoires à une loi. Elle est issue des interrogations nées au cours d'une recherche interdisciplinaire (droit, sociologie, psychologie) sur les représentations officielles des besoins éducatifs particuliers liés au handicap de 1980 à 2011 dans la production institutionnelle française. La loi du 11 février 2005 fournit le cadre législatif qui organise le traitement des citoyens porteurs de handicap au sein de la société française ; c'est pourquoi, les rapports du Sénat et de l'Assemblée Nationale ont été retenus. Cette contribution présente la comparaison des interprétations issues de méthodes traditionnellement mises en oeuvre : d'une part une analyse textuelle automatisée telle qu'elle peut être utilisée en sociologie ou en psychologie et d'autre part une analyse inductive pratiquée notamment en droit qui tient compte du contexte juridique global du rapport. L'objectif est d'identifier si l'une d'entre elle est une méthode plus adéquate que l'autre pour analyser un objet tel que les « rapports parlementaires » (qui se distingue des « débats parlementaires » tant par la forme que par les acteurs qui le construisent). La discussion à plusieurs voix disciplinaires interroge la pertinence et la faisabilité d'une approche basée sur la combinaison des méthodes d'analyse pour rendre compte des représentations institutionnelles du handicap en France. Mots-clés : rapports parlementaires, comparaison méthodologique, analyse textuelle, analyse inductive, interdisciplinarité
In text/plain format

Archived Files and Locations

application/pdf  213.3 kB
file_2nap3e7cjrgvnf4po5z7qzkagy
web.archive.org (webarchive)
lexicometrica.univ-paris3.fr (web)
Read Archived PDF
Archived
Type  article-journal
Stage   unknown
Work Entity
access all versions, variants, and formats of this works (eg, pre-prints)
Catalog Record
Revision: 1e3959a1-553c-40a2-b1a4-88ef8cb7d69f
API URL: JSON